Poudlard'Magic

Super RPG sur le célèbre Harry Potter ! Nous sommes à la 5ème année d'Harry.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Correspondances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hermione Granger
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 25
Localisation : Bibliothèque ou en cours...
Date d'inscription : 17/03/2008

Carte du Sorcier
Maison: Gryffondor
Niveau Magique:
13/100  (13/100)
Fiche Identité:

MessageSujet: Correspondances   Sam 18 Oct - 12:29

C'était la fin d'une courte journée pour les 5èmes année de Gryffondor. Courte journée qui laissait à supposer un temps libre inespéré et insoupçonable pour des 5èmes année. Alors avec un bon après-midi de libre, la question se posait, s'imposait, d'elle-même et elle pouvait devenir très ennuyeuse pour la jeune Gryffondor qui sortait lentement de la salle de cours.

*Et maintenant quoi ? La bibliothèque ? Il me semble avoir emprunté le livre qui m'interessait hier... Aller le lire ? Au point où j'en suis, c'est le plus constructif à faire !*

Et oui, à force de prendre de l'avance, Hermione se retrouvait souvent sans devoirs. En temps normal, elle aurait bien fait la discussion à Ginny ou quelques Serdaigles, mais bien évidemment ils n'avaient pas la même liberté ! Puis Harry et Ron allaient sûrement partir dans une énième... aventure ? Histoire ? Sincèrement, elle ne se sentait pas passer l'après-midi à ça...

C'est donc sur une petite moue ennuyée qu'elle entreprit de monter, si on peut se permettre l'ironie, les quelques marches de l'escalier menant à la tour des Gryffondors. Il était interessant de voir l'effet de ses marches sur l'esprit. En effet plus elle montait les marches et plus ses pensées l'absorbait si bien que celle-ci ne pu être réveillée que par l'éclaircissement de voix délicat de la dite Grosse Dame. C'est donc ramenée à elle-même par la plus délicate des douceurs, sans se lancer dans des éternelles conversations avec le "tableau" que la rouge et or souffla entre ses deux lèvres roses le mot de passe. Et c'est avec plaisir qu'elle apprécia que celle ne se lance pas dans des gérémiades quelqconques et ouvrit le passage. Enfin ce fut d'un pas ni lus ni moins traînant, lui donnant d'ailleurs un léger air de Pattenrond, qu'elle avança jusque dans la salle commune... Salle commune étrangement, presque, ... vide. Enfin, elle en fut qu'à peine étonnée et ne perdit pas de son précieux temps. Elle gagna d'une vivacité contrastante, certes, mais modeste, les escaiers menant aux dortoirs des filles.

Bien sûr, deux ou trois filles de sa même année avaient trouvé distraction dans une réflexion appronfondi sur un sujet qu'elles semblaient maîtriser : Qu'est-ce que le sommeil ?! Enfin au moins avaient-elles le bon goût de ne pas en 'débattre' en cours. Elle passa donc sans prendre plus d'attention aux dormeuses pour aller vers son lit. De loin le mieux ranger, il semblait quand même encombré de quelques feuilles éparpillées dans tous les coins. Mais pour une fois ce n'eut pas l'effet 'nocif' de rendre Hermione folle et de la transformer en maniaque redoutable. Non, la paperasse était en fait des lettres.


*C'est vrai, je dois leur répondre !*

D'un air vif et enjoué de trouver chose interessante ou ne serait-ce que distrayante à faire, elle prit les feuilles d'une main, abandonna l'idée de lire comme celui-ci était abandonné sur son lit bien à côté de son oreiller.
Elle ne prit pas beaucoup de temps à rassembler de quoi écrire et à débouler les marches ! Si bien que pour la réelle première fois, Rusard aurait bien eut de quoi se plaindre d'elle... Enfin, quand même pas ! Mais mistègne en aurait les poils dressés de surprise ! C'est seulement lors des dernières pénibles marches de la tour menant à la volière qu'Hermione s'appaisa regagnant tout son sang-froid et sa prestence habituelle.

Ce n'est pas pour autant ce qui l'empêcha de se heurter apparemment à quelqu'un. Pasbien fort mais assez surprenant pour que celle-ci fasse tomber toutes ses lettres, se mêlant aux affaires de la personne désormais en face d'elle. Quelque peu gênée de sa soudaine tendance à être un peu tête en l'air, Hermione se baissa rapidement pour tenter de rammasser ses affaires.


- Je suis vraiment désolée ! Je ne faisais pas attention... C'est embarrassant, ça ne m'arrive pas d'habitude ! Désolée...

Elle tenta avec peine de distinguer les lettres d'une correspondante et celles de Viktor Krum. Mais évidemment avec toutes la paperasse qu'elle avait amassée, reprendre le tout sans se retrouver avec les affaires de l'autre se révèlerait une épreuve !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Correspondances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard'Magic :: Poudlard :: 7ème étage :: La Volière-
Sauter vers: